L’Irlande fait résonner son hymne dans le Grand Prix CSIP

Pour ce final du CSIP, le Grand Parquet a tremblé. Le Grand Prix n’a offert aucun sans-faute au public francilien. Un barrage pour les six cavaliers à quatre points a donc été organisé. Et c’est l’Irlandaise Hannah McGoldrick qui a su être la plus rapide  ! La deuxième place est revenue à la Française Agathe Masquelier, et la troisième à l’Irlandais Conor McLaughlin.

Le Grand Prix CSIP Pénélope Leprevost a été difficile pour un grand nombre de cavaliers puisqu’aucun sans faute n’a été répertorié. Un barrage avec les cavaliers à quatre points a donc été organisé. Parmi les six barragistes, la meilleure a été l’Irlandaise Hannah McGoldrick en selle sur River View Annie.

Le tour initial dessiné par Jean-Luc Lepetit a été très [trop] difficile, notamment avec des contrats de foulées difficiles entre le triple et le vertical suivant (numéro 9). Par ailleurs certains obstacles ont posé de réels soucis aux jeunes pilotes à l’image de la rivière et de l’oxer qui la suivait dont les couleurs beiges ont inquiété les montures. Pourtant, au début de l’épreuve, plusieurs parcours à quatre points tels que ceux de Nohlan Vallat et Conor McLaughlin ont laissé penser que le sans-faute était faisable. Mais malheureusement, le public a vite compris qu’un quatre point serait aujourd’hui synonyme de sans-faute. Certains couples en forme ce week-end se sont ainsi fait piéger à l’image d’Arwen Le Saux et son crack Armanie de Seille, qui ont été éliminés après deux refus en fin de parcours, ou encore la talentueuse Anna Szarzewski et son bondissant Vaughann de Vuzit qui a refusé l’obstacle numéro un, très souvent refusé, puis le deux. Des chutes ont aussi rythmé cette épreuve avec notamment celle de Victor Houze dont le poney Ultra Top de la Haie a chuté avec lui. Tout le public a retenu son souffle, mais le jeune homme a réussi à se relever sous les applaudissements tout en claudiquant. Les secours sont donc venus à sa rescousse mais Victor a fait un signe de la main pour dire qu’il était en forme  ; ce qui n’a pas manqué d’amuser le public. Enfin, ce Grand Prix a aussi vu des cavaliers expérimentés revenir de piste avec des scores lourds. C’est le cas de Lisa Dupuy et son célèbre Roudoudou d’Hurlevent ou encore de Lola Brionne et son élégant Valliant des Charmes, pourtant vainqueur hier d’une épreuve de vitesse cotée à 1,25m.

Toutefois, six cavaliers ont réussi l’exploit d’un tour initial à quatre points. Parmi eux, Lilas Foliard Robberrechts avec sa jument de huit ans seulement Beladanum de Grangues qui a semblé voler au-dessus des barres avec aisance. Lors du barrage, la jeune cavalière n’a pas tout tenté à cause du manque d’expérience de son alezane mais a réussi un joli deuxième acte avec un quatre points sur le double, anciennement triple. Toutes deux ont ainsi pris la sixième place du barrage. Devant elles, les deux Français  Florian Gourmaux et  Nohlan Vallat ont été respectivement cinquième et quatrième de l’épreuve après leur quatre points rapides lors de ce deuxième temps de l’épreuve. Le premier à réaliser un sans-faute est l’Irlandais, Conor McLaughin, gagnant de l’épreuve des chevaux de six ans, avec son hongre Wildwood Silver. Il n’a toutefois pas pris tous les risques en prenant des tournants assez larges. Sa compatriote Hannah McGoldrick, a elle enchanté le public, un peu déçu jusque là du déroulement de l’épreuve, en prenant de nombreux risques payants, puisqu’elle a ainsi réussi à remporter ce Grand Prix. Pourtant, la Française Agathe Masquelier n’a pas démérité avec son alezane de neuf ans, Alia des Cosses. Elle a réussi à maintenir un rythme rapide mais n’a malheureusement pas réussi à vaincre l’Irlandaise, qui est restée trois secondes devant elle. “Le tour initial était en effet difficile. Mais ma jument s’est bien comportée malgré notre faute sur la rivière. Par ailleurs, les contrats de foulées n’étaient pas simple. Toutefois, je suis très heureuse de mon week-end car Alia s’est bien comportée aujourd’hui et a été deuxième hier du Prix du Caroussel by Mercure », a analysé Agathe Masquelier à sa sortie de piste.

Amélie Ulmer ©PSV Morel

 

1 comentaire

  1. Lire Témoignage : Je me nomme Cécile âgée de 33 ans.J’étais en [email protected] avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d’une autre femme il s’est séparé de moi depuis quelques mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n’ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l’une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d’un nommé HOUNON AZE au premier abord lorsqu’elle m’avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j’avais des doutes et ne savais m’engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j’aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c’est comme cela que je suis heureuse aujourd’hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s’excusant,aujourd’hui il me suggère à ce qu’on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d’avantages. La bonne nouvelle est qu’actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.
    Vous pouvez le contactez par:
    Tél (whasapp ou Imo) : +229 66 54 77 77
    Voici son site : https://www.grand-marabout-retour-affectif.fr

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *