Ce week-end, place aux très remarqués Camille Fontaine, Sarah Desmoules et Alexandre le Saux

Le Grand Palais accueillait ce week-end les meilleurs cavaliers du monde, alors que les couples poneys se sont retrouvés à l’occasion de trois TDA, organisées à Magnanville, Saint-Etienne Unieux et Glatigny. En Normandie, Camille Fontaine s’est particulièrement fait remarquée en s’attribuant la victoire dans le GP Excellence ainsi qu’une quatrième place. Non loin de Lyon, Sarah Desmoules et sa fidèle Austin Joyeuse se sont emparées de la dernière épreuve phare, tout comme Ultime de Seille et Alexandre le Saux, près de Paris. 

Le week-end passé, l’hexagone a été riche de nombreuses rencontres poneys, à l’image des trois TDA courues à Magnanville, Saint-Etienne Unieux et Glatigny. Sur la piste Normande, ils étaient vingt-neuf couples à prendre le départ de la vitesse du samedi. Auteurs d’un beau sans-faute, Sixtine Morvilliers et Bambou d’Odival ont été les plus rapides, devançant ainsi Lou Morali et Charlie Anguerny, également sans erreur mais une seconde derrière. Camille Fontaine, accompagnée de Tonic d’Aspe, a aussi conclu son parcours sans pénalité. Cette dernière a brillé le lendemain en s’assignant le seul double sans-faute de l’Excellence avec son beau bai et d’une quatrième place avec sa jument. La tricolore, Romane Orhant, complète le podium avec Aquina d’Elle grâce à un parcours parfait sur la manche initiale, puis avec un huit points au barrage. Elle se distingue également à la troisième place avec Quabar des Monceaux suite à son sans-faute. Dans le petit Grand Prix (GP), Claire Charline Cillier et Vagabond de Caux se sont imposés en signant l’unique doublé. Derrière eux, on retrouve Colombine Dupille et Okay de Marlau (O point, 4 points), puis Anastasia Hamon sur Badboi ar Kamenn (O point, 4 points).

À Saint-Etienne Unieux, le premier jour, Moira le Gorrec et le puissant Voici Derlenn Tilia ont frappé de part leur parcours exemplaire quelques centièmes de seconde devant Lisa Dupuy et Roudoudou d’Hurl’Vent. Eponine Saunier sur Beauty Rocq ont terminé à la troisième place. Dans le GP Excellence du dimanche, Sarah Desmoules et Austin Joyeuse ont triomphé malgré un quatre points en manche initiale et un sans-faute dans le « jump-off ». Mathis Vallat, aux rênes d’Udix d’Isky, a été plus rapide de dix dixièmes de seconde mais pénalisé d’une barre en finale. À la troisième place, Jules Papaian Roche et le jeune Barabbas du Ponthouar se sont qualifiés pour le barrage, ce dernier malussé de deux fautes. Dans l’autre GP, Iris Barbier et Sagami San Joyeux signent le seul double sans-faute, chronométré sous la barre des quarante secondes, au barrage. Pauline Camus et Ultra de Tushita se classent deuxième avec une touche en finale, à l’image de Cannelle Paramucchio et Uhelem de Seille. Trois autres barragistes se sont bien battus, Inès Marajo associée à Tiramisu du Louet (4 points), Mattéo Papaian Roche sur Soleil d’Angrie (8 points) et Eponine Saunier avec sa jolie grise (8 points).

Enfin, le terrain de Glatigny, en région parisienne, a accueilli treize couples, ces derniers ayant offert du beau sport. Le samedi, Arwen le Saux et Armanie de Seille se sont imposés avec un beau parcours doté de sept secondes d’avance sur ses poursuivants, Elouan le Saux sur All Best du Rond Pre (SF) et Dylan Ringot et Vectra d’Orcamp. Ce dernier couple se classe troisième avec une faute. Dans l’Excellence, Ultime de Seille, un autre fruit de l’élevage de Seille, a brillé sous la selle d’Alexandre le Saux en signant le seul parcours parfait sur ses douze autres concurrents. Derrières ce couple, on retrouve Chloé de Risseau et Vizir d’Odival à quatre points, puis Sandra sous la selle d’Isaur Zeltz qui finissent à douze points. Dans le petit GP,  Dylan Ringot et son récent Ultime de Chauny s’imposent et distancent duo d’argent de la veille. Jeanne Lacroix et Thorval du Londel terminent avec une faute au barrage, prenant ainsi la troisième place de l’épreuve.

Le week-end prochain, les couples poneys se donnent rendez-vous sur les TDA de la grande piste d’Auvers et à Saint-Orens, près de Toulouse.

 

Par Manon Seguin ©PSVphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *