La mort encore inexpliquée d’une vingtaine de chevaux de course, en Californie, inquiète

Depuis le 5 mars, l’hippodrome de Santa Anika Park, en Californie, a fermé ses portes pour une durée encore indéterminée. Vingt-et-un chevaux ont trouvé la mort, à compter du 26 décembre 2018, après avoir foulé la piste de l’hippodrome. La cause du mauvais temps est évoquée par Ron McAnally, l’entraineur de Lets Light the Way, la dernière victime de cette tragique période. 

À la suite de la mort encore inexpliquée de vingt-et-un chevaux de course, la piste de Santa Anika Park, en Californie, a fermé ses portes pour une durée toujours indéterminée. Ces victimes ont toutes foulé la piste de l’hippodrome à l’occasion d’une course ou bien d’un entrainement. L’état de la piste serait à l’origine de ces drames, après plusieurs épisodes pluvieux. Hypothèse confirmée par Ron McAnally, l’entraîneur de la dernière victime, Lets Light the Way, une pouliche de quatre ans et propriété de Dunkirk. Elle a trouvé la mort mardi dernier après s’être entrainée sur la piste :  » Le problème vient du mauvais temps« , déclare Ron McAnally, il continue :  » J’ai adoré cette pouliche, et j’aimais particulièrement sa façon de marcher. Je me sens aussi mal que quiconque … j’avais envie de pleurer quand nous avons dû la piquer « .

La Breeder’s Cup, une course mondialement reconnue qui réunit les meilleurs chevaux américains et européens, doit se dérouler sur cette piste les 1er et 2 novembre prochains. Pour l’instant, les courses initialement prévues dans les jours à venir ont été suspendues. L’avenir de l’hippodrome n’est pas encore fixé, des tests sont en cours afin de déterminer clairement la cause de cette tragédie.

Par Manon Seguin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *