Générali Open de France 2019 : changement de règlement !

En ce début de semaine, une petite révolution vient de frapper le monde du Générali Open de France : un nouveau règlement  (provisoire) vient changer les conditions de sélections pour participer à cet événement sans équivalent. Les rumeurs vont bon train pour annoncer que cela va donc être plus dur de se qualifier. EQ a été vérifié… 

Depuis quelques jours, un grand débat secoue le monde de la compétition poney et Club, notamment chez les habitués de Lamotte-Beuvron. En effet, la Fédération française d’équitation (FFE), organisatrice de l’événement, a décidé d’en changer les règles de qualification. Beaucoup de cavaliers avaient pris l’habitude d’année en année de compter leurs classement et donc de suivre leur qualification tout au long de l’année. Le nouveau système proposé par la fédération est un peu plus compliqué…

Prenons par exemple la qualification au championnat de saut d’obstacles Club Élite. Auparavant, il fallait finir douze parcours sans élimination, et finir classé dans le premier quart au moins quatre fois dans l’année. Dorénavant, il ne s’agit plus de compter les compétitions auxquelles vous participez, mais de raisonner en terme de points. Ainsi, 290 points sont nécessaires pour participer au Générali Open de France en saut d’obstacles Club Élite. Et bien évidemment, ces points sont récupérables en participant à des compétitions, et plus vous finissez vers le haut du classement, plus vous remportez de points.

Compter les points

Les points indices sont répartis de la manière suivante :

Club/Poney 1er quart 2ème quart 3ème quart 4ème quart
Élite / As Poney 40 20 10 0
1 32 16 8 0
2 24 12 6 0
3 8 4 2 0

Ces points sont toutefois doublés lorsque la compétition en championnat. Cette année, si vous finissez par exemple quatre fois dans le premier quart du classement, comme il était auparavant nécessaire, vous comptabiliserez un total de 160 points, il vous en faudra donc encore 130 pour vous qualifier. Soit treize compétitions où vous finissez dans le troisième quart ou six dans le deuxième quart. Ou, si vous êtes particulièrement en veine, huit premiers quarts sur l’ensemble de la saison !

Bien évidemment, moins le niveau de la compétition est élevée, moins le nombre de points nécessaires est important. Par exemple, 180 points sont nécessaires pour concourir en saut d’obstacles Club 2. À noter également que si votre couple est qualifié pour plusieurs championnats d’une même discipline, il sera obligé de concourir le championnat à l’indice le plus élevé.

Enfin, un autre plus petit changement est également opéré : l’an dernier, les cent vingt meilleurs couples étaient qualifiés pour concourir le championnat d’As Élite, ils ne seront plus que cent cette année.

Et vous, que pensez-vous de ces changements ? Vous arrivez à vous y retrouver ? Vous pensez que la qualification sera plus compliquée ?

[Update du 6/12]

À la suite des réactions des cavaliers, la Fédération a choisi de modifier quelques peu son nouveau règlement de qualification à l’Open de France !

Voici les points modifiés de la première proposition :

  • Si un couple est qualifié dans deux niveaux différents d’une même discipline, il a dorénavant le choix du championnat auquel il participera.
  • Les points indices (CF Tableau) sont multipliés par un coefficient lié à la nature de l’épreuve :

Coefficient épreuves CSO, Hunter & Dressage (autres disciplines, coef 1)

Spéciale et Imposée

CSO : Vitesse, Préparatoires ; Dressage : Préliminaire, Libre ; Hunter : FI, Mania, Combiné CSO, Derby, Préparatoires

CSO, Hunter & Dressage : GP ; Hunter : Styles, Mixtes

0,5

0,75

1

Les  TDA et circuits départementaux (limités à cinq étapes) sont tous de coefficient 2.

Vos points = Les points Indices X coefficient épreuves (X coefficient Circuits)

Ainsi, par exemple, si vous obtenez un premier quart en saut d’obstacles Vitesse en Club 1, vous gagnez 32×0,75=24 points, et donc 48 points si l’épreuve était dans un circuit départemental.

  • Les exclusions : Pour le bien-être de la compétition, les épreuves complet de la As 2 à moins, sont :
    « fermées aux couples qualifiés en CCE As Poney Elite ou As Poney 1 et ayant obtenu 160 pts ou plus en CCE As Poney Elite ou As Poney 1 depuis le 1er décembre 2018. »
    En saut d’obstacles, à partir de la As 2 et moins :
    « fermées aux couples qualifiés en CSO As Poney Elite ou As Poney 1 et ayant obtenu 160 pts ou plus en CSO As Poney Elite ou As Poney 1 depuis le 1er décembre 2018. »
    Puis, « Poney 2 Equipe fermée aux cavaliers engagés en épreuve As Poney 2, As Poney 1 ou As Poney Elite,
    – Poney 3 Equipe fermée aux cavaliers engagés en As Poney 2, 1 ou Elite et Poney Elite. »

Ces changements concernent les gros points de clivages et les critiques faites au nouveau règlement par les cavaliers. Qu’en pensez-vous ?

Par Roxane Grolleau © PSV Morel

29 commentaires

  1. Bonjour
    Pourquoi ce changement ??? Je pense qu avec ce nouveau règlement la qualification aux championnats coûtera beaucoup plus cher … le cso est il devenu une discipline accessible qu aux plus aisés ?? Après 2 participations à la motte pour nous c est fini
    Cordialement

    Répondre
  2. Bonjour,
    En plus du nouveau règlement en para dressage, maintenant ils n’ouvrent les championnats qu’au club 1, plus de club 3 ou 2. La reprise club 1 grade V équivaut à une amateur 2 dressage. Ils sont tombés sur la tête. La fin du para à Lamotte et le rêve de beaucoup de monde.
    Priorité au milieux aisés, fini pour les petite structure.

    Répondre
  3. Bonjour,
    Combien de points rapportent les prépa 1m ou autres, ce n’est pas spécifié sur le site de la FFE? Il va falloir calculer pour ne pas dépasser. Merci

    Répondre
  4. C’est un casse tête chinois pour les gamins qui vont stressés encore plus lorsqu’on leurs annoncera le nombre total de points.
    C’est encore réduire les chances des moins favorisés dont les parents se sacrifient déjà beaucoup pour payer ce sport à leurs enfants.
    J’ai une petite association qui est venue 2 ans de suite à Lamotte en Poney et nous ne sommes pas prêts de revenir à cause de tels critères discriminatoires !!!

    Répondre
  5. Pour ma part le nombre de points est très mal réparti effectivement pour les plus petites épreuves cela va être très compliqué d obtenir les qualifications puisque la plupart de ces épreuves sont concouru par des cavaliers plutôt loisir et qui proviennent de petites structures avec des budgets restreints et parlons des shetlands les épreuves A Demandent 120 points sachant que ces épreuves ne sont pas nombreuses dans certains départements et il faut être un réaliste nous n allons pas faire 100 km par aller en concours tous les dimanches se n est pas faisable ni pour les structures ni pour les parents et pourtant ma propre fille les A mais je vais devoir me résigner cette année sa va être compliqué alors que nous étions super motivé pour faire une équipe equifun mais les parents ne suiverons pas financièrement

    Répondre
  6. Décidément, tt est fait pour éliminer les « petits »…. Est ce que nous vous faisons honte ? Il etait déjà très compliqué de faire le nombre de qualif dans certaines disciplines (cce entre autre)et de surcroît cela coûtait déjà très cher. Il n y aura que l élite qui pourra jouer… Bravo, je ne savais déjà plus pourquoi je prenais une licence, maintenant c est fini pour moi . Toutes mes félicitations à la fédération.

    Répondre
  7. Pas certain que ce soit expliqué clairement, il y a apparemment des coefficients de majoration/minoration selon l’épreuve (GP, vitesse) et les épreuves

    Répondre
  8. En cce ce sera très compliqué, en poney 2 il faudra au minimum 7,5 premiers quart pour obtenir les 180 points demandés… il ne faudra pas se louper et courir surtout les km quand il n’y a pas de compétition proche. De plus avoir le même nombre de point à faire qu’en CSO ou dressage est utopique si on veut préserver l’intégrité des poneys, je me voie mal demander à un poney de courir deux cce le même jour surtout sur des indices important…bref il y a des choses à améliorer mais ça sera t on écouté ,entendu ???

    Répondre
  9. Je trouve que c’est vraiment n’importe quoi si le système est vraiment celui relaté. C’est la sélection par l’argent encore une fois car quelqu’un qui a de super classement mais qui ne peut pas faire beaucoup de compétition va se retrouver avec moins de points qu’un gros nul qui va pouvoir faire 50 concours dans la saison. Bravo ! Déjà que vous touchez de l’argent sur chaque engagement officiel vu le prix que coûte Lamothe entre les inscriptions les locations de boxes les locations des Stands commerçants etc je ne suis pas sure que ce soit un bon calcul….. Si les gens ne viennent plus à lamothe les exposants ne viendront plus ou à moindre mesure. C’est grâce à ce type de compétition que le domaine fédéral vie. Pour ma part je ne vais pas m’epuiser A courir les compétitions tous les week-ends pour que ma fille et moi nous ayons nos qualifications. Lamothe était le souvenir pour moi de la petite cavalière que j’étais si on ne peut plus le faire tant pis il y a plein d’autre concours sympa

    Répondre
  10. Avec l ancien reglement je suis déjà qualifiée en club elite et club 3 dressage ( deux chevaux qui n en sont pas au même stade de dressage)… pour me qualifier cette année, il me manque encore 140 points en élite… donc oui encore des concours à faire, des engagements à payer…

    Répondre
  11. Bonjour
    Il nous parle de sélection par le niveau, s’en an aucun cas la vérité. C’est une sélection par l’argent, il faudra faire plus de parcours donc encore plus d’investissement pour tous , et on ne parle même pas du travail des poneys / chevaux qui vont devoir bosser encore plus …

    C’est pas normal. J’espère qu’ils vont revoir tout cela .

    Répondre
  12. La saison est déjà bien entamée pour certains, que la formule soit envisagée pour Lamotte 2020 pourquoi pas, les clubs et cavaliers seront au moins prévenus très à l’avance et pourrons décider à la rentrée de leur conduite à tenir. Pour nous, le projet Lamotte 2019 est proposé dès la rentrée et beaucoup de cavaliers étaient intéressés. Comment expliquer aux parents que ce sera plus plus ou pas du tout pour certains d’entre eux ! Au final ce n’est pas la Fédération mais bien nous qui allons perdre toute crédibilité auprès de notre clientèle.

    Il est encore temps de remettre ca à plus tard…

    Répondre
  13. La qualification va être plus dur pour les cavaliers, mais avez-vous pensé aux chevaux…
    Cela va signifier que les chevaux de club vont devoir sortir beaucoup plus en compétition en plus de leur travail de la semaine. Je trouve que ces décisions ne sont pas en accord avec le respect physique de ces animaux. Si ces décisions sont pour inciter les gens avoir leur propre cheval, cela va encore pénalisé ceux qui n’en ont pas les moyens. Donc tout comme l’augmentation du nombre de compétition à effectué seul les plus aisés vont pouvoir y participer.
    De plus ces changements n’arrive pas au bon moment, car dans les clubs nous avons déjà commencer à prévoir les compétitions pour lamotte 2019. Tout ceci est donc à revoir et certains cavaliers vont être énormément déçu puisqu’ils ne pourront peut-être pas y participer au vu des changements de règlement.

    Répondre
  14. Ils ont diminué le nombre de points requis. Cela équivaut maintenant à 6.25 quarts, toujours élevé mais plus abordable tout de même. Enfin si on se base sur les championnats 2018, ça retire tout de même tous les cavaliers qui n’étaient pas en excellence ! Les championnats de France seront donc réservés à l’élite ou aux friqués…

    Répondre
  15. Ce changement de qualifications va desservir beaucoup de cavaliers surtout que la saison est commencée pour certains les concours pour les élèves programmés en fonction des anciennes qualifications, les points ne doivent pas être pareil en cso qu en cce on ne cours pas autant d épreuves en cce qu en cso à quoi sert ce changement qui arrive à la fin de l’annee Je me demande si ceux qui pondent ces règlements sont en activité car vous allez perdre des cavaliers à lamotte et nous des adhérents qui vont payer et ne pas se qualifier j’espère que vous allez bien réfléchir sur ce projet ….

    Répondre
  16. Bonne idée mais il est pas normal il faut autant de points pour se qualifier en poney élite que sur une AS 1 il faudrait augmenter les points en AS1 et en AS2 de qualification

    Répondre
  17. Personne ne réagit à la modification du 28/11 ???

    Je cite : « L’accès à un championnat est conditionné par un nombre de points à obtenir au classement permanent dans les épreuves du même indice, DE L’INDICE IMMEDIATEMENT INFERIEUR et de la division du championnat visé.
    Si un couple est qualifié dans deux championnats d’une même discipline pour une même session, il ne pourra participer QUE DANS LE CHAMPIONNAT DE L’INDICE SUPERIEUR »
    ….
    Exemple : une gamine fait des CSO P Elite avec objectif lamotte en CSO P Elite. Elle tente une ou deux AS2 (on a tous sorti nos gamins sur « plus gros » pour les faire progresser) mais elle et son poney n’ont clairement pas le niveau ils sortent en 3ème quart…. Ils reviennent donc en P Elite. Ils atteignent assez vite leur quota de points nécessaires pour P Elite (qui correspond au niveau dans lequel la gamine et son poney sont compétitifs), et le dépassent même un petit peu, car ils sortent régulièrement….

    Si j’applique le réglement, la gamine se retrouve donc qualifiée en P Elite mais aussi en AS2 (puisque les point de l’indice immédiatement inférieur comptent !) et se retrouve donc OBLIGéE de concourir en AS2, niveau sur lequel le couple n’est pas du tout compétitif… !!!! ??? !!!

    Pourquoi n’a t’on plus le choix du niveau dans lequel on veut disputer les championnats ?????

    EQ allez vous faire remonter ces remarques à la FFE ??

    Répondre
    • Je leur ai posé exactement la même question ayant soulevé la même incohérence (qui peut au passage avoir des conséquences dangereuses en CSO voir dramatiques en Cross si les couples sont “sur classés” par rapport à leur niveau réel.
      La FFE m’a répondu tout de suite qu’ils étaient conscients du problème et allaient modifier le règlement (ce dernier doit être finalisé en janvier).

      Répondre
  18. jean michel le corre
    29 novembre 2018 at 16 h 54 min

    A Lamotte depuis le début, c’est à dire 1994, et oui, pour se qualifier, il fallait 12 premiers tiers, il fallait être au taquet toute l’année, ceux qui se plaignent aujourd’hui, sont peut-être ceux qui disaient, il y a peu: le niveau a baissé.

    A Lamotte, on ne peut pas accuser la FFE de sélection par l’argent, cela reste un sport un peu cher, mais tout est fait pour que les clubs puissent emmener un maximum de jeunes.

    Mais on peut toujours dire que nous ne sommes pas contents, c’est bien français, c’est même comme ça qu’on les reconnait.

    Répondre
  19. Encore une belle sélection par le fric : ceux qui en ont pour tourner tous les week-end et ceux qui en ont pour s’offrir un poney ou un cheval qui sait tout faire (ou presque !). Ce n’est pas du sport mais de la finance ! On dit que l’équitation n’est pas démocratique pour diverses raisons mais certainement parce qu' »on » ne veut y voir que des gens friqués mais pas toujours bien éduqués cependant ! C’est décevant. Très décevant.

    Répondre
  20. Alors un changement de règlement soit, mais le faire alors que la saison des concours a déjà commencé depuis plusieurs mois c’est malhonnête!
    Si nous l’avions su avant, ma fille aurait eu une toute autre stratégie dans ses choix! La voilà bien loin du compte alors qu’elle a multiplié les Hunter qui étaient à la base qualifiants pour le cso… très déçue par ces modifications que j’estime « de dernière minute ».

    Répondre
  21. jean michel le corre
    29 novembre 2018 at 21 h 55 min

    Chapey, expliquez-moi !!!

    Votre fille veut se qualifier en CSO, si j’ai bien compris. Alors pourquoi faire du hunter? c’est un peu tricher en utilisant un astérisque du règlement. si elle fait du CSO, elle se qualifie en CSO parce que c’est du CSO, cela évite aussi que votre fille ne prenne la place d’une autre personne en hunter. Tricher n’est pas jouer !!!

    Répondre
  22. L’équitation est un sport qui coûte très cher. La FFE ne pense qu’à l’argent, et pas à ses licenciés. Rappelez vous sa position lâche lors de l’épidémie de fini de ce début d’année. Est ce légal de changer un règlement en cours de saison ? Est ce juste ? Est-ce éthique ? Beaucoup de question sur lesquelles la FFE d s’assoit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *