Le ride and run, une nouvelle discipline à découvrir

Vous êtes cavalière et votre copain est plutôt running ? Vos enfants sont cavaliers et votre dernière expérience équestre remonte à un stage de poney l’année de vos dix ans mais vous courrez tous les dimanches matin ? Le ride and run, nouvelle discipline FFE à partir du 1er septembre est fait pour vous.

Les cavaliers engagés au Generali Open de France ont pu tester lors d’une compétition amicale de démonstration ce sport qui se court (c’est le cas de le dire…) à deux. Au cours de la compétition, les cavaliers et coureurs permutent pour respecter le bien-être des chevaux et poneys (dans la zone de changement, le cavalier doit repasser au pas avant de s’arrêter). Cinq niveaux différents allant d’un à douze kilomètres sont prévus.

« Beaucoup de personnes de quarante à cinquante ans pratiquent le running, reconnaît Pascal Mulet-Querner responsable de la discipline auprès de la FFE.  Si elles ont monté à poney lorsqu’elles sont enfants ou sont cavalières, elles peuvent partager une discipline avec leurs enfants cavaliers car il est seulement nécessaire de savoir trotter enlevé, c’est-à-dire avoir une dizaine d’heures de pratiques équestres. Le ride and run est par essence une discipline  intergénérationnelle, peu onéreuse et facile à organiser. »

Avec pour objectif de créer des rencontres  alliant le sport, le loisir, la famille et la culture, la Fédération lance le Ride and and run tour qui aura lieu dans des sites prestigieux comme Grosbois, Versailles, Chantilly… Dans le prix de l’engagement sera comprise une visite découverte. Par exemple, lors du premier ride and run qui sera organisé à Grosbois le 30 septembre, les engagés découvriront le centre d’entrainement et feront un tour de sulky. « L’objectif est de sortir les cavaliers des clubs en leur proposant des événements festifs et culturels  dans de beaux  endroits, indique Pascal. Le ride and run répond à une attente car le running est la mode, tout comme l’équitation. En réunissant ces deux sports, on va en faire un troisième qui va être rapidement à la mode. »

Frédérique Monnier © Frédérique Monnier

Une autre démonstration aura lieu pendant le Generali Open de France Club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *