Générali Open de France : Fabrice Vedis, un coach en or !

Ancien cavalier de pony-games ayant été plusieurs fois en équipe de France, Fabrice Vedis s’illustre aussi comme coach en faisant monter deux de ses équipes sur la plus haute marche du podium en Juniors et Cadet Élite sous les couleurs de Horse Spirit La Geffardière.

« Ces deux équipes de cavaliers qui pratiquent le pony-game depuis une dizaine d’années sont pour ainsi dire recomposées avec une base de cinq cavaliers qui sortent en international dans le cadre du PMG Tour. Se sont greffés à ce « noyau dur » des cavaliers qui n’avaient pas d’équipes pour le Generali Open de France », explique Fabrice qui considère les pony-games comme une école de la vie pour les adolescents : « C’est une discipline fédératrice qui leur donne une certaine éthique en leur apprenant la cohésion, l’esprit d’entraide, les valeurs d’un sport sain, sans alcool, ni cigarette. Je préfère qu’ils s’éclatent sur le terrain au lieu de faire l’imbécile à l’extérieur. Je demande beaucoup de rigueur lors des entrainements. Je peux rire avec eux mais être le plus dur des coachs si quelque chose ne va pas. Surtout, ces années leur laisseront de fabuleux souvenirs lorsqu’ils seront adultes. » Parmi ces souvenirs figurera sans doute le fait de fouler les premiers le sol du nouveau grand manège qui était réservé pendant l’Open poney aux pony-games : « Nous avons eu la chance d’inaugurer le grand manège où le terrain était excellent et où nous étions à l’abri. »

Les jeunes qui ont aussi fait du saut d’obstacles et du complet reconnaissent que les pony-games sont leur discipline préférée : « Il y a l’ambiance et l’avantage de pouvoir se rattraper jusqu’au dernier jeu. On peut être éliminé à l’un et gagner l’autre. Le fait d’être en équipe permet aussi d’aider celui qui a fait une erreur. Avec l’esprit d’équipe, on peut faire beaucoup de choses. C’est un puzzle où chacun trouve sa place. »

Comme dans tout sport équestre, la monture compte pour réussir. Un bon poney de pony-games doit répondre à la voix, avoir de l’équilibre, de la vitesse tout en étant assez froid dans sa tête. Pour avoir un poney réactif sur soixante dix mètres , les ados travaillent sur le plat et font du trotting ainsi qu’une ou deux séances de pony games par semaine.

Certains jeunes font partie des équipes de France comme Océane Deambrosis-Larcher qui fera les championnats d’Europe et du Monde par équipe ainsi que les championnats du Monde en individuel, Maelle Fonteneau et Lilou Jouanneau qui partiront aux championnats du Monde et d’Europe en individuel.

Frédérique Monnier © PSV-Morel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *