La France prend les rênes du concours complet individuel et par équipe Jeunes Cavaliers

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le test du cross aura fait des ravages chez les cavaliers des championnats d’Europe Longines FEI de concours complet Jeunes Cavaliers. Trente-et-unième à s’élancer sur le cross, Ilona Gilles sera la deuxième et première Française à réaliser un sans-faute dans le temps, suivi de près par son coéquipier Victor Levêque, qui prend ainsi la tête du classement provisoire.

Ilona Gilles réalise le premier sans-faute dans le temps des cavaliers français, peu de temps avant Victor Lévêque. © Loïc Baur

Ils ne seront que quatre cavaliers, sur les soixante-deux partants, à rentrer du test du cross sans pénalité. Parmi eux, deux Français : Ilona Gilles, concourant dans les championnats individuels, et Victor Levêque, qui passe ainsi de la cinquième place à la tête du classement. En effet, l’Allemande Emma Brünnau, qui occupait à la sortie du dressage la première place, rentre avec des pénalités de temps, et le Britannique, classé second, Sam Ecroyd fait malheureusement un refus dans le dernier guet. Enfin, la cavalière française qui occupait la troisième place hier, Héloïse Le Guern, qui concourait en individuel, fait malheureusement une chute, sans gravité, sur l’obstacle numéro neuf. Le classement à l’issue du dressage est donc totalement modifié.

Autre cavalière française bien classée à l’issue du dressage, Thaïs Meheust, fait une faute sur un frangible, cependant, l’équipe de France a fait réclamation. Elle passe pour le moment de la sixième à la vingtième place. Victor Burtin, Ilona Gilles et Romain Sans sont tous les trois dans un mouchoir de poche, occupant respectivement les sept, huit et neuvième places du classement provisoire.

La France première par équipe avant le saut d’obstacle !

Malgré les soucis rencontrés par ces deux cavalières, la France prend la pole position du championnat par équipe ! Romain Sans, qui rentre avec seulement 0,80 points de pénalité de temps de son cross, estime que le parcours n’était pas aussi simple qu’il en avait l’air, expliquant ainsi les bouleversements dans le classement : « Le cross était vraiment plus technique que ce qu’il semblait lors de la reconnaissance. Le passage sur le Petit parquet était notamment très compliqué à gérer, notamment à l’entrée. Ma jument est par exemple repassée au galop de saut d’obstacles en arrivant dans cet espace ». Victor Lévêque est quant à lui ravie de la performance de son cheval : « Mon cheval était épatant ! C’est un vrai cheval de championnat, il a toujours répondu présent tout au long du parcours. Cela nous offre notre première place au provisoire. On va profiter ce soir, cependant, il ne faut pas se déconcentrer, il reste encore deux épreuves à passer : la visite vétérinaire et le saut d’obstacles ».

La France est talonnée en équipe par l’Allemagne, qui possède dans ses rangs l’ancienne championne d’Europe en individuel, Hanna Knüppel, qui occupe pour le moment la quatrième place en individuel, et l’Italie.

Les réactions :

Ilona Gilles : « Cela s’est très bien passé, le cheval était juste incroyable. Il a été là, du premier obstacle jusqu’au dernier. J’avais encore du répondant à la fin du tour, ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde, de ce que j’ai cru comprendre. Et d’ailleurs, mon cheval fait un maxi très facile. Il a très bien sauté, il est incroyable. Il a une foulée que je retrouve peu chez les autres chevaux. C’est un cheval formidable. On a également envie de remercier tous les gens qui sont là pour nous, parce que si je suis là en train de regarder le suivant concurrent, c’est parce qu’il y a dix personnes en train de s’occuper de mon cheval et qui ne veulent pas de moi. Ils veulent absolument que j’aille me reposer. On a un staff incroyable, de parents formidables. J’ai des proches qui sont venus jusque-là pour me voir et cela fait plaisir. Il n’y a que ça à dire. Merci à tout le monde »

Victor Burtin : « Cela a été, le cheval était très très bien en début de parcours, et entrés sur le Petit parquet, il a commencé à être un petit peu cuit physiquement. J’ai perdu un petit peu de temps sur la fin de tour mais bon, c’est un cheval qui est un bon équipier, il rentre sans-faute, un petit peu de temps dépassé mais rien de grave, j’espère. Pour l’hippique demain, c’est un cheval qui saute assez bien, après on va voir. Il faut bien les faire récupérer derrière, pour les avoir le plus en forme possible demain. Et essayer de finir le mieux possible le concours. »

Par Roxane Grolleau © PSV/Morel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *