La Réunion : le tour de l’île à cheval de Rico et Apy

Rico Nourry, gérant de la Ferme équestre de Grand-Étang (Saint-Benoît) a fait le tour de l’île de La Réunion à cheval en une semaine. Démarré le 28 mai, le cavalier avait pour objectif de sensibiliser les Réunionnais à la sauvegarde de notre environnement.

Accompagné de Apy, sa fidèle monture, Rico est parti sillonner les routes de l’île lors de la Semaine du Développement Durable. De Saint-Benoît, en passant par le chef-lieu, tout en continuant sur la route des plages, les deux inséparables n’ont pas démérité. À son retour aux écuries le 4 juin, le cavalier a été très ému et accueilli par d’autres amoureux des chevaux.

Un vrai challenge

Arpenter les routes de La Réunion pendant une semaine était une vraie aventure pour Rico et Apy. Un rêve de longue date pour ce gérant de la Ferme équestre de Grand-Étang.

250km à cheval n’est pas une chose aisée. Surtout pour la valeureuse jument. Avalant les kilomètres, il est parti de l’Est de l’île. La population se souviendra certainement de ce cavalier marchant avec Apy sur la Route du Littoral. Une route connue pour sa dangerosité.

Promouvoir une société plus écologique

Rico Nourry a souhaité faire ce tour de l’île afin de partager avec la population réunionnaise et montrer que l’on peut se déplacer autrement. Surveillance des forêts, production de compost, nettoyage des espaces verts… Le cheval permet de nombreuses choses.

« J’essaye de monter qu’à La Réunion on peut vivre sainement et qu’on l’on peut produire de belles choses.»

Le cavalier est partie à la rencontre des collectivités territoriales, chambre d’agriculture, université… afin de montrer que le cheval a des capacités en tant qu’énergie renouvelable. Lors de ces entrevus, il remet à chaque fois un « manifeste de revendications » dénonçant la « médiocrité des décisions prises en matière d’aménagement ».

Une étape, l’EPHAD de Saint-Pierre

Rico Nourry et Apy ont fait étape dans l’établissement de santé dans le Sud de La Réunion. Les chevaux ont une visée thérapeutique. L’équithérapie utilise l’interaction avec le cheval pour stimuler le bien-être émotionnel et soulager ces symptômes.

Les résidents ont vraiment apprécié le contact avec l’animal.

Son projet, primé par le ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Rico Nourry a décidé cette année de participer au concours, « Mon Projet pour la planète ». Son projet a été primé par le ministère de Nicolas Hulot parmi les 1 174 projets déposés. À la clé, un financement allant de 20 000 à 100 000 euros pour donner vie à ces projets.

Plus d’informations ici.

Par Marine Magnien © Marine Magnien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *