Le Haras de la Cense et l’Institut français du cheval et de l’équitation s’associent

Vendredi 23 février, le haras de la Cense et l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) ont officialisé leur nouvelle collaboration, lors d’une cérémonie de signature de partenariat. 
 
La Cense, « fidèle à sa mission de promotion d’une relation au cheval respectueuse de son bien-être, de diffusion des savoirs et des techniques, accessibles à tous » comme le rappelle William Kriegel, et l’IFCE ont décidé de s’associer. Leur but : « travailler ensemble pour améliorer le transfert des savoirs auprès des acteurs professionnels et amateurs de la filière équine », indique Jean Cézard, directeur général de l’IFCE. Ce partenariat s’articule autour de trois axes prioritaires.

Diffuser les connaissances issues de la recherche équine 
Par leur partenariat, La Cense et l’IFCE vont mettre à profit leurs outils de communication pour vulgariser et rendre accessibles au plus grand nombre les résultats de la recherche équine. Ces avancées scientifiques répondant à quelques-unes des problématiques des acteurs de la filière équine devraient permettre à ces derniers de développer de nouvelles « bonnes pratiques ».
L’enjeu de cette collaboration est aussi de proposer des informations provenant de sources fiables et de les transmettre le plus simplement possible et de manière à ce qu’elles soient compréhensibles de tous :  professionnel, cavalier amateur, simple amoureux des chevaux, etc.
Par ailleurs, des experts de l’IFCE participeront et apporteront également leurs connaissances aux événements organisés par la Cense.

Partager les savoirs sur une plateforme digitale enrichie
Il y a peu, la Cense a ouvert sur son site, un MOOC (Massive onlive open course soit les « cours massif ouvert en ligne ») : une plateforme digital proposant des vidéos pour se former en ligne et en apprendre davantage sur le fonctionnement du cheval. Ces vidéos pluridisciplinaires, bénéficieront désormais du soutien et des connaissances d’une vingtaine d’experts de l’IFCE. Ces derniers complèteront ainsi le programme et enrichiront notamment la formation en éthologie, médecine vétérinaire ou encore agronomie.

S’engager dans une démarche de progrès 
Dans le but d’améliorer cette nouvelle plateforme et les informations délivrées au public, les deux établissements se transmettront les différentes interrogations émanant de ses publics afin d’y répondre au mieux. Pour ce faire, la Cense et l’IFCE continue à mener une réflexion commune sur le bien-être animal et la relation Homme-cheval, tout en s’appuyant sur des études scientifiques.
 
Anaïs Durr (avec communiqué)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *